Le palais Bourbon.

Plus connu sous le nom d’Assemblée nationale, ce bel hôtel dont les beaux jardins descendent en terrasses jusqu’à le Seine appartenait à de la duchesse de Bourbon, fille de Louis XIV et de Mme de Montespan. Construit en 1722 par l’architecte Italien Giardini, l’hôtel fut racheté par la Couronne en 1756 pour l’intégrer dans l’aménagement de la place Louis XV (actuelle place de la Concorde). Il fut considérablement agrandi par le prince de Condé, petit-fils de la duchesse qui le racheta en 1784 à Louis XVI. Confisqué sous la révolution, le Palais Bourbon devint propriété nationale en 1790 et fut affecté au conseil des Cinq-Cents en 1791: il devient alors Maison de la Révolution et une salle des séances est construite. Depuis la séance inaugurale du 21 janvier 1798 ( jour anniversaire de la mort de Louis XVI) et ou le Conseil des Cinq-cents tint sa première séance les désignations de ce qui est aujourd’hui l’assemblée nationale furent multiples: Corps législatifs sous l’Empire, Chambre des députés pour la Restauration et la troisième république. Celle d’Assemblée nationale, choisie dans la ferveur de 1789, ne réapparaîtra (si l’on excepte la brève parenthèse de 1848) qu’en 1946. En 200 ans le Palais Bourbon est devenu un haut lieu symbolique de la démocratie.

Assemblée Nationale - vue côté Seine.
Assemblée Nationale - vue côté Seine depuis le Pont de la Concorde.

Face à la Concorde, s’élève le Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale. Sur cette facade de style antique, le portique à un fronton allégorique est sculpté par Cortot en 1842. Sur des socles les statues de Minerve (par Houdon) et de Thémis (par Roland) dominent celles au premier plan de Sully, Colbert, d’Aguesseau et du chancelier de L’Hospital. Aux Murs des Ailes, deux bas reliefs allégoriques sont dus à Rude ( Adroite) et à Pradier (à gauche). Dans ce palais 577 députés sont élus pour une période de cinq ans par le peuple, mais le président peut dissoudre l’Assemblée nationale. Comme les sénateurs ( qui siègent au Sénat – Palais du Luxembourg), les députés ont un double rôle: surveiller l’action du gouvernement qui doit répondre à leurs questions écrites ou orales, et de voter les lois.

Paris - La chambre des députés Entrée.
Paris - La chambre des députés.

 

Entrée sur la place du Palais Bourbon.
Chambre des députés - Entrée sur la place du Palais Bourbon.

 

La chambre des députés - Cour intérieure.
La chambre des députés - Vue intérieure sur la cour d

Le Palais Bourbon est un des monuments les plus connus des Parisiens qui le désigne rarement sous son nom primitif, ou l’appellent encore quelquefois le Corps législatif, mais la façade principale de l’Assemblée nationale est devenue secondaire depuis qu’à la place de l’ancienne terrasse du bord de l’eau, si charmante d’après les gravures du XVIIIème siècle, Napoléon Ier fit construire par Poyet le grandiose placage d’architecture aux douze colonnes qui fit face au pont de la Concorde. Au fronton, Cortot y sculpta un large bas-relief dont la France, entourée de divinités qui font sa force, occupe le centre. Au bas du perron, groupées deux à deux de chaque côté de la façade se dressent les statues quelques peu massives de Sully et du chancelier de L’Hospital, de Colbert et d’Aguesseau. Paris-Atlas Fernand Bournon.

Palais Bourbon - Plan de l'étage principal.
Palais Bourbon - Plan de l'étage principal.

Parmi les nombreuses salles ornées de tableaux et de sculptures, on retiendra la salle des Pas Perdus, la salle des Séances et surtout la très belle bibliothèque, magnifiquement décorée de 1838 à 1847, par Eugène Delacroix qui y a retracé l’histoire de la civilisation. Le président de l’Assemblée nationale dirige les débats depuis l’ancien bureau du Conseil des Cinq-Cents (le perchoir). C’est par rapport à lui que les travées de l’hémicycle sont réparties entre les groupe politiques, de sorte que le public voit la « gauche » siéger à droite et vice verca. Le gouvernement est toujours représentée au premier rang, devant la tribune ou se succèdent les orateurs.

Salle des séances de l Assemblée nationale - Hémicycle.
Salle des séances de l Assemblée nationale - Hémicycle - en bas des travées le perchoir.

La salle des séances actuelle fut édifiée par Joly de 1828 à 1832 à l’emplacement même de l’ancien hémicycle des Cinq-Cents. L’hémicycle est entourée d’une colonnade de marbre à chapiteaux rehaussés d’or. Au-dessus des colonnes et à l’attique des figures allégoriques représentent la Force, la Justice, la Prudence et l’Eloquence. C’est par la Salle des Pas perdus que le président de l’assemblée nationale entre dans l’hémicycle escorté de gardes républicains. Journalistes et parlementaires ont coutume de s’y rencontrer. La bibliothèque que vous pouvez aussi voir dans les galeries de cartes suivantes fut inaugurée en 1832 et conserve 700000 volumes dont de très rares manuscrits dont les minutes du procès de Jeanne d’Arc et le manuscrits des Confessions de Jean-Jacques Rousseau. La bibliothèque est ornée de peintures d’Eugène Delacroix ( voir galerie) représentant l’histoire antique, du mythe d’Orphée à l’Invasion des Huns, et les disciplines intellectuelles. Comme il l’a noté lui même, les sujets des peintures « ont rapport à la philosophie, à l’histoire, à l’histoire naturelle, à la législation, à l’éloquence, à la littérature, à la poésie et même à la théologie ». Delacroix acheva en 1847 cette immense composition, dont on a pu dire qu’elle était une chapelle Sixtine Française.

Cartes postales de l’Assemblée nationale:

Cartes postales de différentes peintures qui ornent l’Assemblée nationale ( dont la bibliothèque):

Si cet article sur Le palais Bourbon vous a plu, pourquoi ne pas le partager:

Une réflexion au sujet de « Le palais Bourbon. »

  1. votre photo intitulée salle des seances de l’Assemblee nationale represente la salle des seances du congres de Versailles
    meme si l’assemblee y a tenu des seances l’article qui figure en dessous ne décrit pas la salle du congres mais bien la salle du Palais Bourbon à Paris, il y a donc anachronisme entre le texte et l’image
    cordialement
    AJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *