Cet homme, brocanteur de son état s’était autoproclamé « premier ministre de la mort ». Installé au 75 de la rue Caulaincourt, face aux premières baraques du Maquis, Constant Daléchamps, de son vrai nom, tenait une modeste échoppe véritable caverne d’Ali Baba. Touristes et chineurs mais aussi les modestes habitants de ce quartier pouvaient y dénicher les objets les plus divers: tableaux, meubles, gravures, papiers etc… comme on peut le voir sur la carte ci-dessous; un BHV avant l’heure en quelque sorte. Portant une grande barbe, le chapeau vissé sur sa tête et fumant la pipe devant son bric à brac le « premier ministre de la mort » était une des figures les plus pittoresques de la butte Montmartre de ce début de siècle.

Paris (vieux Montmarte) Le premier ministre de la mort

Constant Daléchamps brocanteur du vieux montmartre en 1904.

Lire la suite de le premier ministre de la mort.

Se souvient-on aujourd’hui de la grandeur et de la décadence de Zizi-Bamboula, l’homme-singe de Bornéo? Ce singe fut un matin de 1908 l’homme du jour: la presse le fêta et publia son portrait. Il était né, disait-on, d’une négresse et d’un gorille. A Paris on pu admirer pendant quelques jours au Bal Tabarin ce phénomène unique et troublant qui a soulevé une polémique dans les journaux du monde entier. Etait-ce un homme? était-ce un singe ? C’est ce que se demandait le population parisienne en septembre 1908 en voyant Zizi-Bamboula rapporté de l’île de Bornéo.

Les Fêtes de Paris. Ménagerie Edmond PEZON - Zizi-bamboula.

Les Fêtes de Paris. Ménagerie Edmond PEZON – Zizi-bamboula.


Lire la suite de l’article Zizi-Bamboula.

Il neige, il neige ! et Paris sous la neige, c’est un joli spectacle. L’hiver est parfois trop doux, rarement trop froid. Il y tombe de la neige en moyenne 11 jours par an mais il est rare que celle-ci tienne plus de quelque heures. mais à chaque fois c’est la même chose: c’est le bordel. Mais qu’en était t-en en 1900? Et bien la même chose qu’aujourd’hui. Les Parisiens n’avaient pas l’air d’apprécier d’éventuelles chutes de neige. En témoigne l’article que vous pouvez lire plus bas sur les chutes de neige du 29 décembre 1908. Il faut dire que l’année 1908 fut particulièrement cruelle pour les habitants de la capitale qui ont vu 2 jeunes patineurs se noyer dans le lac du Bois de Boulogne cette année là, le 14 janvier 1908 suite à un redoux brutal des températures: Alexandre-Louis Perriere 15 ans, Apprenti mécanicien, demeurant à Puteaux et Edouard Gauroy 15 ans ans, groom, demeurant à Noisy Le Sec. Sur ce dernier les sauveteurs ont trouvé une carte postale au nom de Mme Lamy, 9 rue Vignon, à Paris. Une trentaine de personnes sont même tombées à l’eau en essayant de sauver ces patineurs. (La catastrophe du bois de Boulogne Le petit parisien du 15/01/1908 )

Paris sous la neige - pont et place de la concorde.

Paris sous la neige – Le pont et la place de la concorde.

Lire la suite de l’article Paris sous la neige

RSS de Paris1900Paris1900.fr sur TwitterContacter Paris 1900Envoyez une Carte virtuelle de Paris1900.

Catégories