L’Ile de la Cité.

L’Ile de la Cité est le coeur historique de Paris: cette langue de terre a été le siège des pouvoirs royal, judiciaire et religieux. Il subsiste aujourd’hui trois îles à Paris le long du cours de la Seine: les îles Saint-Louis, de la Cité et des Cygnes. Il en existait bien davantage il y a 20 siècles. l’Ile de la Cité était alors un point facile pour franchir la seine, par ailleurs voie d’échange incomparable pour le bois, le blé, le vin et autres marchandises… Choisie par les Parisii comme place forte et défendue par la Seine qui l’enserrait, elle fut d’abord la Lutèce Gauloise. Le développement de l’activité humaine y fut donc favorisé. Lutecia étant le nom qui sera retenu par César, prend donc naissance entre 250 et 225 avant Jésus-Christ. Dès le IIème siècle, se dresse à l’ouest la citadelle des gouverneurs gallo-romains, tandis qu’un culte païen s’élève à l’est. L’Ile de la Cité garda toute son importance sous la domination Franque, et resta pendant longtemps, même après l’extension de la ville sur la rive droite du fleuve, la résidence des Capétiens.

Cité de Paris - Carte postale Imprimé a l'Exposition par "Bénédictine".
Cité de Paris - Carte postale Imprimé a l'Exposition par "Bénédictine".


[geo_mashup_map height= »300″ width= »650″ zoom= »13″ add_overview_control= »true » add_map_type_control= »false »]

 

L’Ile de la Cité telle que nous la connaissons aujourd’hui était à l’origine constituée de trois petites îles situés à la pointe occidentale: l’île aux Juifs, dite aussi aux Treilles, de la justice, de galilée, aux bureaulx; l’île aux vaches ou encore Bussy, du Passeur, du Patriarche; enfin de l’îlot de la Gourdaine. C’est en 1607 sous le règne d’Henri IV que ces 3 îles furent rattachées les unes aux autres pour créer l’Ile de la Cité, dans le but d’y construire le Pont Neuf et la Place Dauphine. A la pointe orientale, la Motte aux Papelards, ou Terrain semble avoir été aussi un îlot de gravois. L’île ne s’étend alors que sur 8 hectares, contre 17 aujourd’hui. En grandissant au fil des siècles, la cité a toujours conservé cette division entre les deux pôles, le politique et le religieux. Totalement métamorphosé sous Haussmann, qui rasa la cité médiévale pour en faire un centre administratif, l’île est aujourd’hui le siège de deux institutions garantes de l’ordre public: la justice et la police. Sa population pour la plupart entassé dans des quartiers médiévaux misérables et considéré comme misérable de Paris au XIXème siècle, est passée de 15000 habitants à 5000 en 1868. L’Ile de la Cité est un lieu hautement symbolique de la capitale.

Paris - Panorama de la cité.
Paris - Panorama de la Cité.

Le passant qui, du pont des Saints-pères,regarde en amont de la Seine, a sous les yeux un spectacle qu’on ne se lasse jamais d’admirer. Sur les quais encadrant le fleuve incessamment sillonné par des embarcations de toutes sortes, il voit à sa droite le Palais de l’Institut, à sa gauche la façade élégante du vieux Louvre avec ses balcons dorés,et en face, au delà du Pont-Neuf et de la statue de Henri IV, l’île de la Cité. L’Ile de la Cité est la partie la plus ancienne de Paris. La Lutèce d’autrefois, berceau de la capitale de la France, dont les vénérables monuments, émergeant des constructions qui les cachent en partie, se groupent comme dans un décor préparé pour le plaisir des yeux: les majestueuses tours de Notre-Dame, entre lesquelles surgit sa haute flèche; celle moins haute, mais plus gracieuse de la Sainte-Chapelle, les fines poivrières de la conciergerie, et enfin le dôme, plus moderne, du tribunal de Commerce.

Carte postale Paris - Vue de l'Ile de la Cité.
Carte postale Paris - Vue de l'Ile de la Cité. - Poème de Philippe Dufour.

Jour mourant sur l’immense horizon de Paris.
Devers le Panthéon vire un battement d’ailes.
Le Châtelet, le Louvre ont l’air de citadelles
Puissantes de relief, douce de coloris.

A travers les ponts noirs, par pans d’ombre équarris,
Fusssent des lueurs d’or: et la Seine, autour d’elles,
Miroite sous le vol rasant des hirondelles.
Un nuage lointain s’efface, rose et gris.

Colonnades et tours, feuillages et portiques,
Vitres aux tons nacrés, vieilles îles nautiques,
Tout se fond dans un clair-obscur délicieux.

Et seule, illuminant ses rosaces gothiques
D’un éclat de soleil tendre et mystérieux,
Notre-Dame rayonne en contemplant les cieux.

Philippe Dufour.

Paris - Vue sur la Seine-Ile de la Cité.
Le Pont des Arts et de l
Carte Postale panorama de l'Ile de la Cité.
Carte Postale Panorama sur la Seine vers Notre-Dame et l'Ile de la Cité.

 

Si cet article « L’Ile de la Cité » vous a plu, pourquoi ne pas le partager:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *